Du temps en amoureux

La vie de couple est à la fois ma plus belle expérience et la plus compliquée. Parce que le couple, ça s’entretient, ça se travaille. On doit décider (presque) chaque jour ou le plus régulièrement possible d’y consacrer du temps. Ce n’est pas juste une théorie (je suis spécialiste es théorie). C’est ce que j’expérimente depuis près de 15 ans. Encore plus fort ces dernières années.


On devient très vite des colocs, des co-parents, des potes. On parle organisation, logistique, boulot, quotidien ou éducation. Nos agendas se remplissent, les projets s’accumulent. On privilégie les moments en famille. C’est normal, c’est la vie.


Et puis soudain, on lève la tête, on se regarde et on se demande à quand remonte le dernier VRAI moment de qualité à deux. En amoureux.


Et là, il faut décider. Décider de sortir de sa routine, de casser le rythme installé. Par des petites actions, des gestes tendres, des compliments, les regards posés sur l’autre qui changent. Par des gestes évidents, mais qu’on doit conscientiser (éteindre la Tv, poser le natel pendant la soirée). Ou par des vraies nouveautés, des grands coups qui offrent un nouvel air au couple. Et ces quelques jours-ci, c’est ce qu’on fait. On est à Helsinki, sans Jules. C’est aussi euphorisant qu’un peu flippant. Mais cela, c’est une histoire de parents.


Ce n'est pas nous sur cette photo, mais les incroyables Guillaume et Meghann <3 capturés par @nathan_and_fiona